Just another WordPress.com site

retour en arrière

 

 

 Les siècles passent…

les mêmes problèmes demeurent!

  Extrait d’une conversation vraie entre

 Colbert et Mazarin sous LOUIS XIV

(Roi de France de 1643 à 1715)


  
      Colbert : Pour trouver de l’argent,

 il arrive un moment où tripoter ne suffit plus.

J’aimerais que Monsieur le Surintendant

m’explique comment on s’y prend pour

dépenser encore quand on est

déjà endetté jusqu’au cou.


  
      Mazarin : Quand on est un simple mortel,

bien sûr, et qu’on est couvert de dettes,

 on va en prison.

Mais l’Etat ? L’Etat, lui, c’est différent.

On ne peut pas jeter l’Etat en prison.  

Alors, il continue, il creuse la dette !

Tous les Etats font ça. 


  
     Colbert :   Ah oui ? Vous croyez ?

 Cependant, il nous faut de l’argent. 

 Et comment en trouver quand on a déjà créé

tous les impôts imaginables ?


  
     Mazarin : On en crée d’autres.

 

   Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les

pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.


  
     Mazarin : Oui, c’est impossible.


  
          Colbert : Alors, les riches ?


  
        Mazarin : Les riches, non plus.

Ils ne dépenseraient plus.  

Un riche qui dépense fait vivre

des centaines de pauvres.

 

  Colbert : Alors, comment fait-on ?

 

   Mazarin : Colbert, tu raisonnes

 comme un fromage !

Il y a quantité de gens  

qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches.

Des Français qui travaillent, rêvant d’être

riches et redoutant d’être pauvres ! 

 C’est ceux-là que nous devons taxer,

encore plus, toujours plus !

 Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils

 travaillent pour compenser.

C’est un réservoir inépuisable.
  
Extrait du « Diable Rouge « 

 4 SIECLES ET DES POUSSIERES PLUS TARD

ON CHANGE LES NOMS  DES PERSONNAGES

ET ON REMET  CA ……

ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?????

TRAVAILLONS PLUS POUR DONNER PLUS ……….

Publicités

13 Réponses

  1. Bonjour ma jumelle adore,

    C’est toujours un plaisir a te lire et par cette occasion je passe prendre de tes nouvelles.
    J’ai fini mon congé, j’ai commence le boulot, je suis heureuse parce que j’avais marre depuis un mois de trainer a la maison.
    Je t’embrasse très, très fort ma Nad,
    A bientôt,

    Liz

    30 janvier 2011 à 13 h 29 min

  2. gazellemanik

    Coucou Nad tu est encore laou partit
    quoiqu’ilen soit bon weekend ma douce et attention a la route
    tres bien ses dictons bravo toi aussi tufais facea unesituation qui devient alarmante sur Space c’etais au fete et maintenant c’est quoi les doigts gelés , ily a plus comme je disais akiki cette ambiancequel’ont aimaient tant rire blager et surtout cette amitié incomparrable , je suis tellement deçu que j’ai presque envie de tout fermer et rester juste avec la messagerie de mes meilleurs amies
    Bisous ma cherie bon week end

    28 janvier 2011 à 20 h 26 min

  3. le temps a passé mais n’a rien changé hélas toujours les mêmes qui trinquent – bonne fin semaine ma tite pomme

    28 janvier 2011 à 18 h 28 min

  4. Et oui, c’est la même chose de nos jours ! Rien ne change malheureusement. Bonne fin de soirée Nad, gros bisous.
    P.S. Rien de nouveau sur mon blog, je n’ai rien le temps de faire, grrr…. vivement la retraite ! non je rigole, je ne suis pas pressée, mdr !

    27 janvier 2011 à 22 h 09 min

  5. C’est bien vrai çà!!!!! comme disait
    la mère Denis!!!! « Les temps changent mais l’injustice reste!!!!! bisous ma piot’e Pomme!

    27 janvier 2011 à 0 h 28 min

  6. un petit passage pour te souhaiter une bonne journée , c’est doucement que je dépose un petit mot sur ton billet avec mon cœur, ma tendresse pour toi jolie amie.
    petite fée au cœur tendre tu partages ton savoir, et pour cela tout simplement merci.
    Amélie

    26 janvier 2011 à 13 h 40 min

  7. C’est vrai que ce pourrait être appliquable…à tous les siècles! ….Une chose que je ne comprends pas….mdrrrrrrrrrrrrrr….POURQUOI NE FABRIQUE T-ON PAS PLUS DE BILLETS? Puisque c’est l’état qui a la machine à photocopier et que nous sommes surendettés! mdrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Bisouilles ma p’tite pomme

    26 janvier 2011 à 9 h 07 min

  8. Annie

    bonsoir Nad’
    presque ça… mais pas tout à fait quand meme bien heureusement ! comment vas tu ? j’ai lu ton com… no coment pour le mome !
    partir t’aurait fait du bien et tu aurais pu faire un ptit détour par ici… Carole va bien, jpense quelle accouchera avant la date, le col de l’utérus commence à s’ouvrir ! pour le reste R.A.S. sinon que jsuis naze et que je sais pas encore pourquoi… quelques jours en forme et tout d’un coup la fatigue s’installe… ou la vieillerie lol… Bonne soirée Nad’ bises

    24 janvier 2011 à 18 h 37 min

  9. J’en vois déjà des pointes aux jonquilles, j’ai même des primevères qui fleurissent et ce qui m’embêtent ce sont les hortensias qui commencent à faire des gros bourgeons de feuilles, ils vont geler les andouilles.
    Tu fais doucement en Normandie, attention à ne pas te faire de mal, pour tes amis ce sera pour plus tard.
    Bisous

    24 janvier 2011 à 9 h 31 min

  10. C celaaaaaaaa ! faire payer les classes moyennes, voilà le processus habituel ! Comment sait-on les conversations entre Mazarin et Colbert ?
    Sujet discuté sur Hoaxbuster, Nad !
    http://www.hoaxbuster.com/hoaxteam/forum_contributions.php?idForum=3152&idMess=83058
    Ce n’est pas un propos historique, cela m’étonnait aussi, mais un extrait d’une pièce contemporaine servant à démontrer que rien ne change jamais … mais à l’époque ces personnages se sont succédés, Mazarin, puis Colbert, donc ils n’ont jamais tenu ces propos ..
    bisous et bonne semaine

    23 janvier 2011 à 16 h 46 min

    • bien sur Carole que c’est un extrait d’un texte contemporain , mais n’est ce pas donner ces pensées ( qui, si on lit bien l’histoire de france , ne semblent pas injustement données à Colbert et Mazarin ) et prouver ainsi que l’histoire recommence tjrs et tjrs

      « La pièce retrace les derniers mois de la vie de Mazarin, principal ministre du jeune roi Louis XIV dont il achève la formation de souverain. Assisté de Bernouin, son fidèle premier valet, le cardinal souhaite achever son œuvre en signant la paix avec l’Espagne, contre laquelle la France est en guerre depuis trente ans, et qui a ruiné les finances du royaume. La reine-mère Anne d’Autriche tente de convaincre le roi de choisir le mariage de raison avec l’infante d’Espagne, ce qui mettrait fin à la guerre, contre un mariage de passion avec Marie Mancini, la nièce de Mazarin. Colbert use de son influence pour préparer son accession à la surintendance des finances à la mort du cardinal.
      bises de picardie où il fait froid et humide

      23 janvier 2011 à 18 h 58 min

  11. Je l’avais reçu par mail et j’avais trouvé que c’était mot pour mot transposable à notre époque.
    tu te souviens les gens qui disaient, nous ne roulerons plus quand l’essence sera à 10 frs nous y sommes!!!!!!!!
    Bisous

    23 janvier 2011 à 15 h 03 min

  12. à oui comme tu dis les siècles passent mais ceux qui sont à notre tête sont tous de la même trempe!!!!!!!!
    je te souhaite un bon dimanche et t’envoie des gros bisous

    23 janvier 2011 à 13 h 46 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s